Translate

mercredi 19 septembre 2012

Appelez moi Qi, appelez moi Yin et moi Yang

Voici l'idéogramme du QI (prononcez TCHI).
Traduit usuellement par "énergie" .
La traduction la plus proche est davantage "le souffle" c'est-à-dire la respiration.

Qu'est-ce que c'est que l'énergie ?
Durant mes années de pratiques, j'en ai conclu que le Qi représente en fait toutes sortes de variables physiologiques du corps.
Les médecins chinois anciens sous-catégorisaient le Qi en plusieurs variantes: ils parlent de wei qi (qi défensif), de Ying Qi (Qi nutritif), de Zong Qi (mélange de qi inspiré et du qi provenant de l'alimentation), de Qi correct (si le Qi est de bonne qualité, on ne tombe pas malade) etc...

Si on regarde de plus prés ce bel hexagramme, il est composé de deux parties.
Au centre-gauche,est représenté le riz qui cuit dans la marmite, le chaudron: c'est la partie YIN.
Au dessus, est représenté une vapeur d'eau qui s'échappe de la cuisson: c'est la partie Yang.
Le Yin est dense, compact et de nature descendante.
le Yang réchauffe et est de nature ascendante.

Le Yin et le Yang décrivent deux facettes d'une même réalité.
C'est la première classification de l'univers que des humains ont essayé de faire.
le yin correspond à la couleur sombre, à la lune, la nuit, à l'hiver, l'eau, le principe féminin, il est réceptif.
Dans le corps, le sang appartient au Yin.
Le yang correspond aux couleurs claires, au soleil, le jour, à l'été, le feu, le principe masculin, il est expansif.
Dans le corps, la chaleur corporelle appartient au Yang.
Le Qi est donc le résultat, l'ensemble de ces deux facettes.
L'univers dans son ensemble est animé du Yin et du Yang.


On remarque par ailleurs que Yin ne peut exister sans Yang comme la nuit ne peut exister sans le jour.
Il existe donc une complémentarité forte entre Yin et Yang.
De même lorsqu'on arrive à l'acmé du Yang (partie claire du schéma) c'est aussi le début du Yin et vice-versa.
Ainsi, et c'est là ce qui peut nous paraître déconcertant, c'est une vision relative des choses et des événements qui nous entourent.
On retrouve cette perception dans le Tao (et dans le bouddisme) qui enseigne que tout est impermanence donc jamais fixe.
En occident, nous sommes dans une vision duelle, antagoniste de la vie et, bien qu Einstein nous ait délivré sa relativité, nous avons du mal à complétement cerner cette dynamique.

C'est donc dans cette perspective du Yin, du Yang, du Qi que la médecine chinoise s'inscrit.
Trés schématiquement, si on choisit les points Yin, on va plutôt stimuler l'énergie nutritive alors que les points yang concernent plutôt le mouvement, faire circuler l'énergie etc...
Tout cela est bien sûr...très relatif! et surtout trop complexe pour être résumé en 3 lignes!

Je vous laisse donc méditer la vision Yin/yang de l'univers en essayant d'intégrer tous ces aspects dans votre vie...

dimanche 16 septembre 2012

Se soigner autrement

Comme beaucoup, vous avez décidé de vous soigner "autrement".

Mais qu'est-ce qui vous a poussé à franchir la porte d'un cabinet de médecine traditionnelle chinoise ?

La plupart des témoignages d'usagers de la Médecine chinoise convergent dans le même sens:
acculés dans vos problémes de santé, vous avez tout essayé jusqu'à ce qu'une bonne âme vous suggère de pousser notre porte.
D'autres sont déçus par le système de soins du monde Occidental:
manque de chaleur, d'écoute, prise de chimie systématique que vous êtes de plus en plus nombreux à refuser.

D'autres enfin veulent davantage de prévention.

Quelque soient vos motifs,  j'aimerai d'abord dire que les médecines dites traditionnelles comme la Chinoise, la Ayurvédique, l'Africaine, la Thibétaine, ne sont pas les ennemies jurées de notre médecine Occidentale mais qu'elles ont toutes en commun de restituer l'Homme (et donc la Femme!) dans son environnement physique, géographique, émotionnel, mental etc...
L'être humain fait partie d'un tout, d'une vision dynamique globale de l'Univers.
C'est là la principale différence.
Là où la raison Occidentale demande analyses, rationalisation, mesures, preuves, les médecines complémentaires se fondent sur l'empirisme.
D'ailleurs en Suisse, où je réside une partie de mon temps, ces médecines douces sont désignées de façon générique sur le terme "empiriques".

Toutefois, face aux demandes des Occidentaux d'apporter des preuves scientifiques de l'efficacité des médecines dites douces, de nombreux essais cliniques ont vu le jour.
Par exemple, en ce qui concerne la Médecine Chinoise, on compte beaucoup d'essais cliniques en double aveugle dont les résultats sont consultables sur le Net, qui montrent l efficacité de cette médecine dans de nombreuses affections.
On ne sait pas encore comment ça marche mais on sait que ça marche.
Il est certain que la Médecine Occidentale a gagné en une technicité incroyable et ce en peu de temps. Mais cela s'est fait au détriment de la relation patient/médecin.
Il est vrai que les différents plans gouvernementaux, et ce sous quelque bannière politique que ce soit, prétendant gérer l'hôpital comme une entreprise lambda n'aident guère.

Parchemin trouvé lors de fouilles en Chine, démontrant l'existence du Qi Cong depuis l'antiquité

Quoi qu'il en soit, vous qui avez décidé de pousser notre porte, vous êtes un peu des "rebelles" face à un systéme qui est parfois comme un rouleau compresseur!
Ceux qui se trouvent atteints de maladies "lourdes" connaissent la Volonté qu'il faut afficher quand ils veulent associer à leur traitement de médecine Occidentale, une technique non reconnue par Ste Sécu face aux médecins et personnels hospitaliers.
Je dirai que ce n'est pas de la faute de ces derniers car ils ne font qu'appliquer ce qu'ils connaissent.
Mais vous, vous qui me lisez en ce moment même, vous avez décidé d'être l'acteur, l'actrice de votre propre santé.
Bien que nous bénéficions d'un systéme de soins performant, d'une couverture de santé formidable, personne ne nous apprend à constituer, consolider, améliorer et préserver notre seul trésor sur Terre (en dehors de nos enfants, nos maris, nos femmes, nos parents etc...): NOTRE SANTE!

Vous entrez dans une nouvelle phase de prise de conscience et le Net nous aide énormément dans la diffusion d'informations.


Rappelez-vous ce dicton chinois "celui qui se préoccupe de sa santé lorsqu'il est malade est comme le fou qui creuse un puits lorsqu'il a soif".

PS: j'attends avec impatience vos témoignages...