Translate

mercredi 7 novembre 2012

Etats dépressifs et Médecine Chinoise


On associe souvent la médecine chinoise et la lutte contre le stress.
Le stress est une série de réactions chimiques, hormonales et physiologiques donnant une réponse face à un stimulus donné.

Le stress est évidemment nécessaire face à un danger imminent, il peut nous sauver la vie (prendre ses jambes à son cou).

Mais qu'en est-il de stress prolongés ou répètés ?
Nous savons, d'après des études cliniques, que cela perturbe la santé de la personne jusqu'à parfois conduire à des états dépressifs.

Mais comment la médecine chinoise peut-elle être bénéfique dans ces cas-là ?

La médecine chinoise, comme je l'ai dit, régule les variables corporelles, et cela inclut les échanges hormonaux.
D'autre part, certains points ont des fonctions spécifiques.
Des points vont favoriser le sommeil, d'autres l'apaisement, la détente.
D'autres aident à une plus grande concentration.

Si on part du principe que le corps, le mental sont les facettes d'une même pièce, qu'ils sont dépendants et en intéraction mutuelle mais aussi avec leur environnement, alors cela devient compréhensible.

De plus, les méridiens qui parcourent tout le corps sont comme des câbles, des canaux hydrauliques qui relient chaque territoire, chaque zone, chaque organe, viscère les uns aux autres.

En favorisant les libres échanges cellulaires, la bonne communication de l'ensemble, la médecine chinoise peut aussi agir sur le mental.
En effet, cette médecine voit le corps, l'énergie qui le parcourt comme un tout.
Le cerveau produit une énergie, c'est donc cette énergie qui circule dans tout le corps qu'il faut travailler, amener à une meilleure distribution.
Par exemple, c'est sous contrôle de l'hypothalamus que la régulation des hormones circulantes dans le corps se fait.
La médecine chinoise, 3000 ans, avait compris cela mais avec une autre représentation du corps et une autre matrice de pensée.

La médecine chinoise se révèle également une aide efficace en cas de dépression saisonnière.
Elle peut être une alternative pour qui la chimie n'est pas appropriée.
Chaque organe correspond à une saison précise où son énergie est à son acmé.
Donc nous allons comprendre pourquoi cet organe ne fonctionne pas en harmonie avec sa saison pour le réequilibrer.



Bien sûr, cela ne dispense pas de faire un travail en psychothérapie si on le souhaite ou si on en a besoin.
Parfois, la chimie est nécessaire.
Cependant, les personnes se plaignent d'une apathie générale et d'une baisse de la libido consécutifs de leur état.
La médecine Chinoise pourra certainement les aider pour mieux vivre cette prise de médicaments et atténuer ses conséquences.

Tout cela a l'air simplissime et pourtant!
Le fameux équilibre Yin/Yang demande des années d'études et de pratiques pour ensuite l'appliquer au mieux au corps.

Le Yin et le Yang sont une classification du corps, des organes, des différentes énergies.
Le Yin/Yang est surtout un principe dynamique de la vie, qu'il convient de saisir et d'appliquer sur le corps humain.

"Savoir, ce n'est point démontrer ni expliquer. C'est accèder à la vision" Antoine de St Exupéry.

Alice Tamaccio, praticienne en médecine chinoise
Aix en Provence :4 avenue du 08 mai 1945/ 06 22 19 38 91
Genève :Rue de Fribourg 7. 1201 Genève / 079 950 6847