Translate

mercredi 2 janvier 2013

La sexualité en médecine chinoise (1)


La sexualité en médecine chinoise est considérée comme un des aspects d'une bonne santé.

En effet, d'après la médecine chinoise, notre énergie se divise en deux énergies: celle du ciel antérieur et celle du ciel postériel.
Le ciel antérieur correspond à ce qui est innée (ce qui est héréditaire) en opposition au ciel postérieur (ce qui est acquis).
La naissance d'un être est la rencontre et la fusion de deux énergies complémentaires: le Ciel (ou principe mâle) et la Terre (principe femelle).
Le Ciel correspond au Yang primordial et la Terre au Yin nourricier.
La Terre est le principe même de l'équilibre.

Ce qui est innée provient de nos parents directs mais aussi des ancêtres (lignée).
Chez les chinois anciens, le moment de la conception était également important: on faisait appel à des astrologues pour déterminer la période la plus propice- où le principe Yin femelle était à son acmé - pour avoir un enfant.
Ce qui est inné est stocké et est contenu dans les reins.
S'il n'y avait que cette énergie, cette essence, nous ne vivrions pas plus de cinq années.
Pour régénérer en quelque sorte cette énergie innée, nous avons l'énergie du ciel postérieur.
Elle provient d'une part de l'énergie issue des aliments, de la respiration, d'autre part d'un mélange des deux et ...de la sexualité.


Des reins dépendant la sexualité et les fluides corporels (ici sperme, sécrétions vaginales).
Les reins stockent le Jing, qui est une sorte d'essence précieuse comme le sperme pour les hommes.
Le sang menstruel (avant sortie hors du corps) est également du JING.
Les reins gèrent entre autre, les os, la grossesse, une partie de la salive.
L'ouverture des reins sont les oreilles.
Le Yang des reins c'est la vie! La vie c'est le mouvement, principe Yang.
Il y a un point qui s'appelle le 4DM, mingmeng ou "porte de la vie".
C'est un point très important, un des points de longévité, que l'on stimule lors des pratiques de Qi Cong et de Tai Ji, notamment par la respiration.
La sexualité "à la chinoise" ne confond pas plaisir et performance.
Le plaisir de la femme était également très important.
 
Le merveilleux traité de sexualité chinoise est un livre sur la sexualité que l'on donnait aux jeunes époux.
A notre époque, cela peut être considéré comme un simple livre érotique.
Mais ce n'est pas que cela.
Il apprend aux jeunes époux comment avoir plus de plaisir certes et plus longtemps mais il contient aussi une hygiéne de vie à respecter si:
- on veut atteindre une pleine et longue vie
- se soigner
- se préserver des maladies.

En Occident, nous connaissons cela sous le terme de "pratiques taoïstes"...




Un peu de patience pour la suite de l'article...


Alice Tamaccio pour toutsurlamedecinechinois.blogspot.com
janvier 2013
Praticienne en médecine chinoise
Aix en provence 06 22 19 38 91 /tamaccioalice@gmail.com