Translate

lundi 17 juin 2013

Le sucre (2)



 Le précédent article mettait en lumière la nocivité du sucre, disons l'excès de sucre raffiné (blanc)dans notre alimentation.
Car rien n'est mauvais, c'est l'excès (de cela) et donc l'insuffisance (de ceci) qui sont mauvaises pour notre santé!
En médecine chinoise, nous devons comprendre que la saveur sucrée se rapproche de la saveur insipide, douceâtre du riz.
Comme le riz n'est pas un aliment de notre culture, notre cerveau, très probablement, transforme ce besoin de "douceur" (goût doucereux, insipide) par la douceur du sucre qui s'en rapproche.
Etant donné que l'occident se plait à infantiliser les adultes (en les assistant par exemple), on peut y voir bien des choses dans cette symbolique du sucre si l'on aime les analyses.

Que dit la médecine chinoise?
Pour la médecine chinoise, l'attirance marquée pour le "sucre" est un signe (s'il est associé à d'autres choses comme la fatigue, des difficultés digestives, une sensation de lourdeur, frilosité etc..) d'une insuffisance du système Rate.
La rate en médecine chinoise est le fondement du Ciel postérieur.
Le Ciel antérieur représente l'énergie innée, qui nous est léguée à notre naissance par les parents, la lignée.
Cette énergie précieuse ne peut nous suffire à grandir, nous développer et plus tard à nous maintenir en vie.
Nous avons besoin d'autres sources d'énergies: parmi elles, celle de l'alimentation.
L'estomac commence la digestion des aliments et des boissons en les putréfiant tandis que la rate est en charge du raffinage des essences subtiles des aliments (on parle de "moudre").
C'est dire si la nutrition est d'une importance capitale pour les chinois.
Depuis des millénaires, ils connaissent la meilleure façon de s'alimenter, comme le choix des aliments par rapport aux saisons, à sa condition physique , à son âge, ses activités et ses maux.
Car manger peut être acte de mieux-être à condition de choisir les aliments adéquats.
C'est possible car chaque aliment est relié au système méridien-organe.
Donc suivant les excès ou insuffisance, il suffira de choisir telle ou telle catégorie d'aliment (*)
(*) il s'agit ici d'hygiène de vie.
Suivant votre cas, il est de votre responsabilité de consulter un Docteur en Médecine.



La nutrition chinoise (comment se nourrir) a toujours été considérée comme la première des médecines en Chine.
C'est en effet logique.
Si l'on y réfléchit, la production du sang, des nutriments est certes "programmée" par nos gênes mais est directement influencée,  par la qualité des aliments ingérés.
Alors comment cela se fait-il que nous ayons oublié cette règle élémentaire?
Certes la production moderne y est pour beaucoup car cela nous a coupé de nos racines paysannes, terriennes....
De plus, les aliments issus de production moderne (emplois de pesticides, culture hors sol etc...) ont une énergie de qualité médiocre, difficilement assimilable, et donc très peu nutritive pour notre organisme.
Mais, plus encore, c'est nous mêmes qui nous coupons de notre essence profonde.
"De quoi ai-je réellement besoin? "est une question fondamentale y compris dans la recherche d'un plein état de santé.
Cela devrait nous conduire à choisir les meilleurs aliments possibles pour nous-mêmes et notre famille.
Certes, les produits de meilleure qualité sont en général plus chers.
Mais encore une fois, acheter des produits pleins d'eau, de qualité médiocre c'est finalement très cher payé maintenant ( tromperie sur la marchandise) et plus tard en terme de santé.
Très souvent, c'est une question de priorité de budget car c'est nous qui sélectionnons ce qui nous apparaît comme important ou secondaire.
La santé est un trésor à préserver.
Sans acheter forcément tout le temps Bio, il est plus logique de privilégier les producteurs locaux pour les légumes et les fruits.
En ce moment, il se développe des initiatives de partage de lopins de terres à cultiver.


Oui mais j'ai besoin de sucre, moi!
Lorsqu'une personne présente une envie de saveur sucrée, accompagnée des états décrits plus haut, et surtout si cela est une envie récente, il convient de rééquilibrer les différents organes concernés suivant le bilan énergétique de médecine chinoise établi avec votre praticien.
Très souvent, en rectifiant des erreurs alimentaires grossières (par manque d'informations, de temps, de croyance) et en stimulant certains points, nous pouvons arriver à faire perdre du poids tranquillement.
Il ne s'agit pas d'une course, inutile de se peser tous les jours!
La plupart des gens grossissent parce que leur alimentation de base est devenue très pauvre, peu variée par manque de temps et ou d'intérêt.
La médecine chinoise est une médecine tri millénaire.
Elle ne parle pas de calories mais de choix alimentaires judicieux, de qualité des aliments.

De fait il est très difficile de maigrir en comptant les calories mais plus facile en changeant de mode alimentaire.
En changeant certaines choses dans votre alimentation, vous gagnerez en hygiène de vie et certainement en longévité.



Copyright Alice Tamaccio
Le sucre (2) pour le blog toutsurlamedecinechinois.blogspot.fr
Juin 2013
Le blog a pour but de vous informer sur la médecine chinoise.
Il est de votre responsabilité de consulter un docteur en médecine suivant votre cas.