Translate

samedi 21 décembre 2013

Wei Qi: le souffle (énergie) défensif



Source: Ling Shu "le pivot merveilleux"
Chapitre 18, 52 et 76.
Manuel d'acupuncture (Deadman, éditions Satas).
Les [ ] indiquent les rajouts extérieurs au texte.

Le souffle défensif est produit à partir des cinq céréales [les cinq saveurs] entrées dans l'estomac.
Les cinq céréales entrent dans l'estomac, se séparent en déchets, en JIN YE* [les liquides organiques], et en Zong qi.
Ils forment ainsi trois canaux.
La voie des déchets sort du réchauffeur inférieur, la voie des jin ye sort du réchauffeur moyen. 
La voie du Zong qi sort du réchauffeur supérieur.
Zong Qi s'accumule dans la poitrine [RM17] et sort par le larynx.
Il traverse coeur et poumon et fait ainsi fonctionner la respiration.

Le souffle défensif c'est le souffle violent (produit par les cinq céréales): il est vif, rapide, circule d'abord aux quatre extrémités, dans les plans de séparation des chairs (fenrou) et dans la peau, sans jamais s'arrêter.
Le jour, il circule dans le Yang et la nuit dans le Yin à partir de la zone du shao yin de pied; il circule ensuite dans les cinq organes et les six entrailles.
La circulation du souffle Wei Qi pendant un jour et une nuit fait cinquante tours du corps.
Pendant la journée, il circule dans le Yang faisant 25 tours.
Pendant la nuit, il circule dans le Yin faisant 25 tours.
Ces derniers font leur révolution dans les organes.
NB ces calculs proviennent de l'astronomie chinoise. Les chinois s'en servaient pour établir le calendrier impérial duquel était établi toute la vie chinoise antique (moissons, travaux administratifs, événements majeurs du ciel). Les calculs sont si précis qu'ils sont encore utilisés de nos jours pour divers travaux.

Au point du jour [petit yang), le souffle Yin est épuisé et le souffle Yang s'ouvre aux yeux.
Les yeux s'ouvrent et le souffle monte circuler dans le tête, passe par la nuque, descend par le Tai yang de pied [méridien de la vessie], suit le dos jusqu'à la pointe du petit orteil.
Un trajet diffus se sépare du cantus externe de l'oeil descend dans le shao yang de pied [méridien de la Vb] pour se déverser dans le 4 ème et le 5 ème orteil.
Un trajet diffus suit le shaoyang de main [méridien Triple foyer] pour se déverser du côté externe de l'annuaire.
un trajet diffus part devant l'oreille, rejoint la carotide, se verse dans le yang ming de pied et entre dans le 3 ème orteil.
Un trajet diffus part de dessous l'oreille, descend le yang ming de main [méridien GI] pénètre entre le pouce et l'index et ensuite entre dans la paume de la main.
Quand wei qi arrive au pied, il entre dans la plante du pied, sort à la malléole interne, circule dans le yin et de nouveau rejoint les yeux ayant ainsi accomplit une révolution [un tour complet].

Quand Wei Qi commence à pénétrer dans le Yin, il part du shaoyin de pied pour se déverser dans les reins, des reins il se déverse dans le coeur, du coeur il se déverse au poumon, du poumon au foie, du foie dans la rate, de la rate à nouveau dans les reins, ce qui fait une révolution.

Le souffle des céréales entre dans l'estomac pour se transmettre au Poumon, aux cinq organes et aux six entrailles afin que tous reçoivent le souffle.
[Le méridien principal du poumon prend naissance dans le réchauffeur moyen c'est-à-dire dans l'estomac].
Ce qui est clair [qing] devient le souffle nourricier et ce qui est trouble [zhuo] devient le souffle défensif.
Le souffle nourricier se situe à l'intérieur des vaisseaux et le souffle défensif se situe à l'extérieur.
Le souffle défensif sort du réchauffeur supérieur [coeur poumon].

Le Wei Qi circule, se diffuse en dehors des vaisseaux.
Il protège la surface du Qi pervers [pathogène], il gère l'ouverture et la fermeture des pores de la peau, il permet d'humecter la peau, les poils, de réguler la température du corps et de réchauffer les Zang fu (organes et entrailles).


Notes:
Les liquides "jin"  représentent par exemple la sueur.
Les liquides "Ye" représentent la partie épaisse des liquides et céréales après raffinage.
Elle lubrifie les os, articulations, remplit la moelle, tonifie le cerveau et humidifie la peau. (chapitre 30 Ling Shu).
Le Tai Yang contrôle la superficie, il déploit le Yang pour défendre l'extérieur.







dimanche 15 décembre 2013

La toux

Chapitre 38 du Huang Di Nei Jing

L'empereur Di demanda à Maître Qi Bo " les poumons peuvent causer la toux; pourquoi?"
Qi Bo (le médecin) répondit: " Il n'y a pas que les poumons qui peuvent causer la toux mais aussi les cinq organes et les six entrailles".
" La peau  et les poils contrôlent la superficie et sont liés au Poumon".
"Quand la peau et les poils sont attaqués par le froid alors ce froid entre dans les poumons. Si quelqu'un boit des boissons froides ou mange des aliments de nature froide alors le Froid entre dans l'estomac et monte dans les poumons par le méridien du poumon. Ainsi le poumon est attaqué par le Froid. Ainsi le froid du dedans [apportés par les boissons et les aliments] et le froid externe [apporté par le climat] se combinent et sont retenus par les poumons. La toux apparaît".

Commentaires:
En médecine chinoise, le poumon (encore appelé le DAI) régit le Qi, la respiration, gouverne la diffusion, communique à l'extérieur avec la peau et les poils, contrôle la fonction d'épuration et de descente, régit la circulation de la voie des liquides.
L'ouverture du Poumon est le nez.
Dans le chapitre 30 du Ling Shu (le merveilleux pivot), il est dit: " Le souffle (le Qi) est ce qui se développe à partir du réchauffeur supérieur, ce qui propage les saveurs des cinq céréales, ce qui embaume la peau, fortifie le corps et lubrifie les poils, comme l'arrosage du brouillard et de la rosée, cela s'appelle le souffle (le Qi)".
Le poumon gouverne l'inspiration et l'expiration.
Le Qi du Ciel communique au poumon.
Le Zong Qi  passe par le point RM17. Zong qi est un mélange du JIng des aliments et de l'air inspiré.
http://sionneau.com/medecine-chinoise/articles/zong-qi-nest-pas-lenergie-ancestrale/


"L'estomac reçoit le souffle (énergie) des céréales [aliments et boissons].
les céréales entrent dans l'estomac pour se transmettre au Poumon, aux cinq organes et aux six entrailles afin que tous reçoivent le souffle.
Ce qui est clair (qing) devient le souffle nourricier (Ying Qi) et ce qui est trouble (Zhuo) devient le souffle défensif, le Wei Qi."
Chapitre 18 du Ling Shu
"Le souffle défensif sort du réchauffeur supérieur [coeur/poumon]. Chapitre 18 du Ling shu

La fonction de diffusion permet de distribuer le Wei Qi et les liquides organiques dans tout le corps pour chauffer, humecter les muscles, la peau et les poils. ( Traité d'acupuncture et de moxibustion).
La peau et les poils sont chauffés et alimentés par le Wei Qi  et les liquides organiques transportés et diffusés par le Poumon (humecter la peau en cas de forte chaleur par la transpiration par exemple).
L'envahissement par un Xie Qi (Qi pathogène) sur le Poumon se fait par la peau et les poils.
Ils représentent la première barrière de protection contre les excès climatiques (se couvrir quand il fait froid, se découvrir ou se protéger quand il fait chaud).

Le poumon contrôle la fonction d'épuration-descende [vers le bas] et règle la voie des liquides.
la fonction normale du Poumon est de faire descendre.
S il y a perturbation de cette fonction, la toux apparaît (Qi Ni).
La régularisation de la voie des liquides doit permettre le passage sans entrave des liquides du corps.
Si cette fonction est perturbée, peuvent apparaître des maladies de Tan Yin.

Le nez est le passage de la respiration.
La respiration libre, un bon odorat dépendent de l'action du Qi du Poumon (odorat fin).
Si cela est perturbé par un vent froid pervers on a nez bouché, écoulement nasal fluide, perte odorat.

"L'homme correspond aux énergies de la Terre et du Ciel" (énergie Yin et Yang).
"Quand les cinq organes sont touchés par le froid pervers (pathogène) dans leurs saisons respectives, on sera malade.
Si l'affection est légère, de la toux apparaîtra. Si le Froid pathogène a pénétré l'interne, on aura de la diarrhée et des douleurs abdominales.
Généralement, le Poumon sera affecté par les Xie Qi [Qi pathogènes] en automne [la saison du Poumon est l'automne], le Foie sera affecté au printemps [sa saison], le ceur sera affecté par les Qi pathogènes l'été, la rate sera affecté à la fin de l'été et les reins seront affectés l'hiver.
Alors l'empereur Di lui demanda: "mais comment reconnaître les différentes toux?"
Qi Bo: les symptômes de la toux lorsque le Poumon est affecté sont: respiration sifflante quand on tousse et saignement (du nez) si le cas est sévère.
Les symptômes si le coeur est affecté sont: maux de tête quand on tousse, sensation d'obstruction dans la gorge, gorge enflée avec douleurs et obstruction si le cas est sévère. si le cas est sévère
les symptômes si le foie est affecté sont: douleur au côté gauche du thorax quand on tousse, incapacité à marcher. Gonflement des pieds à la marche.
pour la rate: douleur au côté droit du thorax quand on tousse, douleurs aux épaules et au dos, incapacité à bouger si les cas est sévère. on tousse dès qu'on bouge.
pour le rein: douleurs aux reins et aux lombaires, toux avec mucus si le cas est sévère."
Chapitre 38, Huang Di Nei Jing
Le côté gauche est attribué au Foie:le Qi du Foie monte à gauche.
Le côté droit est attribué à la rate.

A propos des six entrailles:
" Quand la toux des cinq organes a été contractée, elle est transmise aux six entrailles.
Quand la rate est touché, l'estomac peut l'être aussi: toux avec vomissements avec parfois des parasites intestinaux.
quand le foie est touché, la vésicule biliaire peut l'être aussi: vomissements de liquides avec bile avec la toux
Quand le poumon est affecté, le gros intestin aussi: incontinence fécale
quand le coeur est affecté par la toux, l'intestin grêle peut l'être: gazs.
quand les reins sont affectés, la vessie aussi: incontinence urinaire."
Ici, c'est la relation Biao Li des organes entrailles qui s'exprime.

"Le triple réchauffeur peut être affecté: toux avec distension de l'intestin et inappétence.
Peu importe l'entraille touchée, c'est dû à l'accumulation du Froid pervers dans l'estomac. Or ce froid pervers va au Poumon: il y a oedème du visage et des yeux, crachats épais et faiblesse de l'énergie vitale.
L'empereur Di demanda: "comment traiter".
Qi bo: " pour la toux sur les cinq organes, puncturer les points Shu [ces points sont des voies de circulation du Wei Qi].
pour la toux résultant des six entrailles, puncturer les points He [situés aux articulations, ce sont des points où plonge le Qi].
pour l'oedème, disperser les points du méridien concerné (par exemple P7 va agir sur l'expulsion des liquides par la vessie).

Source Huang Di Nei Ji (Su wen et Ling Shu)
Traité d'acupuncture et de moxibustion, éditions des sciences et techniques de shanghai
Forum Philippe sionneau "Zong Qi".