Translate

lundi 19 mai 2014

Hernie discale: essais cliniques sur différentes acupunctures

Article traduit à partir du site PUBMED

voici le lien

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24032192
Observation de l'effet thérapeutique de différentes méthodes d'acupuncture sur des cas d'hernie lombaire discale.
Auteur: WANG YL

Le propos est d'observer les différents effets thérapeutiques dans les cas d'hernie discale lombaire en utilisant les aiguilles chauffées au moxa [moxa sur aiguilles], l'électro puncture et l'acupuncture "commune".


136 personnes atteintes d'hernie discale lombaire ont été sélectionnées au hasard [études cliniques randomisées]:
46 personnes ont reçu un traitement de moxa sur aiguilles, 45 cas ont reçu de l'électro puncture et 45 autres personnes ont reçu un traitement d'acupuncture seul.
Les points choisis étaient les mêmes dans chacun des groupes:
ShiqiZhui (point hors méridien au dessus de l'apophyse épineuse de L5), Yaoyangguan (DM3), VB30 (HuanTiao), VB34 ( Yanglingquan), Jiaji (point hors méridien de part et d'autre de la colonne vertébrale).
Lors des moxas sur aiguilles, la méthode de dispersion et réchauffement a été appliquée.
Dans le groupe d'électro puncture, l'appareil G6805-II a été utilisé.
Dans le groupe d'acupuncture seule, aucune manipulation de l'aiguille n'a été utilisée.
Dans ces trois groupes, la fréquence du traitement a été d'une séance tous les deux jours; 10 séances font un traitement entier.
Par la suite, les score d'évaluation complet des principaux symptômes et des signes physiques, le VAS  [échelle d'auto évaluation de la douleur]* et l'efficacité clinique ont été comparés à la fin du traitement.

Les résultats montrent que le score d'évaluation complet des principaux symptômes et des signes physiques et le VAS ont subi une diminution par comparaison avant le traitement et ce, dans les trois groupes (P<0.05) indiquant une différence statistique significative.
Ces trois thérapies induisent une diminution des principaux symptômes et signes cliniques.
Après le traitement (dix séances), le score était de 89.1% (41/46) pour le groupe moxa sur aiguilles, 88.9% (40/50) pour le groupe d'électro puncture et 71.1% (32/45) pour la groupe d'acupuncture seul.
L'efficacité ne paraît pas significativement différente entre les groupes moxas sur aiguilles et électro puncture (P>0.05).
Par contre, l'efficacité pour les groupes moxas sur aiguilles et électro puncture sont supérieures au groupe acupuncture seule (P<0.05).

En conclusion:
L'efficacité des aiguilles chauffées au moxa et dispersées et l'électro puncture sont supérieures en effets à l'acupuncture seule dans les traitements d'hernie discale.

Notes:
*VAS (visual analogue scale): http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/acr.20543/pdf

Magnifique résumé sur la médecine chinoise en vidéo!
https://www.youtube.com/watch?v=-0cgREA2io8

Ici, l'étude ne parle pas du diagnostic différentiel établi en médecine chinoise qui utilise les quatre temps et les huit règles.
Il aurait été intéressant de connaître ce diagnostic de médecine chinoise.
En médecine chinoise, on nomme le problème (ici terme général "Bi" ou douleur, obstruction) puis on cherche les racines (les causes) de l'affection.
Les points locaux agissent moins bien que les points travaillant sur la cause profonde du problème.
Les méthodes utilisées découlent directement de ce diagnostic de médecine chinoise.
L'utilisation du moxa sert à réchauffer (calorifier), chasser le froid des méridiens et faire circuler.
La dispersion sert à débloquer les stagnations.
Si le terrain sous jacent est du "vide" (vide de Qi, de sang au sens où l'entend la médecine chinoise), la dispersion devra être très modérée ou il faudra carrément tonifier.

Le principal problème des essais cliniques, c'est que la médecine chinoise n'est pas appliquée comme l'exige la tradition: c'est une méthode de soins totalement individualisée qui rentre mal dans le cadre occidental actuel.
Or les essais cliniques utilisent une liste de points afin de contrôler l'efficacité de ces points en répétant la même action et en utilisant les mêmes points, ce qui est le fondement même de la recherche scientifique pour valider telle ou telle théorie ou méthode.
Donc, je suppose, bien que l'auteur n'en parle pas, qu'un diagnostic de médecine chinoise a pu regrouper auparavant des personnes présentant les mêmes syndromes de médecine chinoise tel que vent froid ou vent froid et humidité par exemple ou vide yang rein etc....