Translate

jeudi 19 juin 2014

Les méridiens d'acupuncture




Les méridiens d'acupuncture sont décrits, dans les textes médicaux, comme de fins fils de soie.
La soie est délicate, les fils de soie sont difficilement visibles à l'oeil nu tant ils sont fins et aériens.
La comparaison évoque le caractère invisible des méridiens ainsi que le réseau entretenu grâce à ces fils.
Les méridiens sont un ensemble subtil de circuits délivrant une information d'ensemble au corps.
Voilà pourquoi la médecine chinoise est décrite comme une technique qui équilibre harmonieusement le corps.
En médecine chinoise, l'aspect physique (le corps) est indissociable de l'esprit au contraire de la vision occidentale.
Et à vrai dire, pourquoi faisons nous cette séparation, cette dualité alors que forcément le cerveau (l'hypothalamus plus précisément) produit des hormones qui se retrouvent dans le corps et que la quantité d'hormones circulant dans le corps renseigne le cerveau sur ce qu'il convient de faire (réduire, augmenter ).
Ici la médecine chinoise est empreinte de taoïsme, le tout se retrouve dans une partie et vice et versa alors que l'occident a construit sa pensée, sa science sur la dualité.

Les points d'acupuncture sont aussi décrits comme les noeuds d'une tige de bambou.
Les noeuds sont espacés régulièrement ce qui suggère que les points sont placés à des endroits parfaitement décrits, connus, ce qui est effectivement le cas.
La médecine chinoise a inventé une unité de mesure appelée le "cun" qui permet ainsi de trouver précisément le point quelque soit la corpulence de la personne.
Ainsi V23, point Shu du méridien des reins, est décrit comme un point situé de part et d'autre de la colonne vertébrale entre lombaire 2 (L2) et lombaire 3 (L3) à 1.5 cun de cette colonne.
3 cun correspond à la mesure de quatre doigts de la personne qui va recevoir le massage ou l'acupuncture.
Lorsqu'on touche les points décrits, on sent une légère dépression.
Certains décrivent le point d'acupuncture comme une petite cheminée et le ling shu parle de cavités.
Une cavité est remplie de quelque chose, ce n'est pas du vide.
Quoique à propos de vide, il faut du vide pour faire une chaîne, c'est la répétition creux/plein qui forme cette chaîne.
C'est une vision dynamique de ces points d'acupunctures puisque les textes parlent du Qi (traduit par énergie) qui entre, sort, va et vient.

Les points d'acupuncture permettent de rééquilibrer ce qui est en excès et ce qui fait défaut.
Comment?
Les mécanismes n'ont pas encore été clairement établis.
On a constaté que certaines parties du cerveau étaient activées durant la séance d'acupuncture.
D'autres évoquent une action sur les réticulocytes.
D'autres expliquent son action par stimulation des neuro-transmetteurs.

Ce qui est sûr c'est que la médecine chinoise remet en question notre vision du corps.
Ce qui ne se fait pas sans grincements de dents!

Un peu de lecture:
http://www.maxisciences.com/acupuncture/l-acupuncture-son-mecanisme-d-action-enfin-devoile_art7593.html
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/atelier_mpr/Acupuncture.pdf
http://www.gera.fr/Downloads/Formation_Medicale/acupuncture-experimentale/Mecanisme-d-action-de-l-acupuncture./rogers-3060.pdf