Translate

jeudi 22 décembre 2016

Que manger en hiver?



Selon les principes de la médecine chinoise, pour laquelle la nutrition est un des piliers fondamentaux de la santé, de son entretien, l'être humain doit s'alimenter suivant les saisons.

La nutrition selon la MTC nous parle des saisons, des saveurs et des natures comme d'une dynamique bénéfique aux organes, aux entrailles et aux méridiens.

Les organes concernent avant tout un ensemble de fonctions, ce n'est pas seulement une pièce anatomique.
C'est donc une vision plus large et en même temps plus subtile de la vie animée.

L'hiver est une saison "Yin" et correspond à l'organe Reins.
Le yin contracte (comme le Froid), rassemble, stocke, le mouvement énergétique est vers le bas.
Les reins stockent le Jing inné (énergie reçue lors de notre naissance héritée des parents, de la lignée ancestrale) et le Jing acquis ( produit de la transformation des aliments et des boissons opéré par la Rate et l'estomac).
Les Reins sont une sorte de "caisse d'épargne" de notre énergie.
En savoir plus?
http://toutsurlamedecinechinois.blogspot.fr/2016/10/les-reins.html





L'hiver nous recherchons en général la chaleur, nous nous couvrons bien pour ne pas prendre froid ou perdre la chaleur corporelle.
Nos mouvements peuvent être plus lents ou pénibles si nous souffrons facilement de froid externe (climats) ou interne (frilosité, difficulté à se réchauffer).
Il est donc logique de manger tiède, chaud (et non brûlant car cela endommage les muqueuses digestives).
En général, la médecine chinoise déconseille les crudités, sauf cas particulier, durant l'hiver.
En effet, les crudités sont de nature (1) fraîche à froide et favorisent donc le Yin au détriment du Yang.
Elles sont donc particulièrement bien adaptées durant les saisons du Printemps et en été. Elles permettent de bien rafraîchir le corps, humidifier et hydrater durant la saison chaude ou sèche.
Beaucoup de spécialistes des médecines douces préconisent de manger cru toute l'année - et à fortiori pendant l'hiver- à cause de la grande teneur en vitamines des aliments.
Selon la MTC, cette analyse mériterait d'être complétée.
En effet, si le bilan énergétique chinois établi lors des séances, révèle que la personne est en vide de Yang avec frilosité, membres froids, ballonnements après les repas, impression d'être vite rassasié sans rapport avec la quantité ingérée, langue pâle avec des traces de dents, selles molles, pouls faible, il s'agit probablement d'un vide de Yang (de la Rate).
Il est donc mal à propos de conseiller à cette personne de manger des crudités pour la tonifier.
Elle aura besoin d'aliments de type "yang" c'est-à-dire réchauffant dans un premier temps.

Et les vitamines me direz-vous?
La meilleure cuisson est celle effectuée à la vapeur, vient ensuite celle effectuée au Wok qui permet de saisir sans faire échapper tous les nutriments comme la cuisson lente à l'eau.
La MTC étant aussi une médecine de prévention, elle préconise de d'abord s'occuper de tonifier, réchauffer,  ce qui est en insuffisance, dans notre exemple, le Yang de la rate, plutôt que de continuer à tonifier "dans le vide" et donc à entretenir ce qui est en insuffisance (ici manger des crudités ou autres aliments inadaptés à la situation du moment).
En effet, la rate et l'estomac fournissent directement le "Qi" (2) et le sang dans l'organisme.
La Rate et l'estomac transforment les aliments et les boissons reçus puis les transportent dans l'organisme.
Or la rate est un organe qui craint l'humidité apportée par les crudités mais aussi les produits surgelés, les produits laitiers etc...
A ce propos, il est important de rechercher le calcium fixable dans l'organisme et pour ce faire d'autres produits alimentaires sont intéressants comme le persil, le cresson,certains légumes et certains poissons...
--> Voir http://www.thierrysouccar.com/sante/info/ou-trouver-du-calcium-en-dehors-des-laitages-730





A chaque organe correspond une saveur déterminée qui est bénéfique à l'organe lui-même mais aussi à divers méridiens.
Les méridiens sont comme des réseaux de communication qui parcourent le corps de bas en haut ou de haut en bas, devant, derrière, en superficie jusqu'en profondeur.
Cela englobe diverses fonctions et commande différents territoires corporels.
Nous sommes déjà connectés sans le savoir!

Besoin d'en savoir plus sur les cinq saveurs?
http://toutsurlamedecinechinois.blogspot.fr/2016/07/salades-et-recettes-de-lete-aux-cinq.html



L'hiver qui est la saison des Reins correspond à l'élément "eau", à l'hexagramme Kan et à la saveur salée.
Hexagramme "Kan" représentant l'élément Eau. On remarque deux traits Yin et un trait Yang selon les principes du Tai Ji: complémentarité des pôles Yin, Yang, transformation mutuelle sous certaines conditions....

La saveur salée concerne majoritairement les poissons, les crustacés, les coquillages.
La nutrition chinoise s'intéresse au Jing des aliments c'est-à-dire à leur vitalité.
La vitalité est définie par l'aspect, la fraîcheur, le fait d'être de saison, les conditions de culture pour ce qui poussent en terre, les conditions d'élevage, de transport et enfin d'abattage.

Les aliments (légumes, céréales, protéines animales etc..) ayant un Jing "fort", contiennent des nutriments de meilleure qualité, plus facilement assimilables et transformables par l'organisme, nécessitant  moins d'énergie au corps pour les transformer.
A ce propos, les personnes souffrant de "coups de barre" après le repas, souvent celui du midi, doivent aussi se poser la question de la qualité des aliments qu'ils ingèrent.
Les aliments "à fort Jing"  fournissent plus de nutriments de haute qualité; il en faut moins dans l'assiette et ainsi le prix assez onéreux de ces produits s'en trouve compensé.
par exemple trois crevettes "sauvages" par personne sont suffisantes.
Là encore, j'attire votre attention sur le fait que certaines personnes se plaignent d'avoir encore faim après le repas de midi: elles doivent aussi se poser la question de la qualité de ce qu'elles ingèrent (en dehors des problèmes de stress, compensation etc..).

Tout ce qui est pêché ou collecté en haute mer est plus intéressant selon le point de vue de la MTC.
Les êtres vivants se sont "battus" pour exister, leur vitalité est donc meilleure.
Il est intéressant d'acheter ses produits de la mer au poissonnier "du coin" comme la viande aux producteurs locaux pour des raisons logiques d'éthique, respect de l'environnement, conditions "dignes" d'élevage et d'abattage, du moins nous l'espérons car nous n'avons pas le contrôle de tout ce qui se fabrique et se cultive, reste la pression de l'opinion publique...

Pour ceux qui habitent les Bouches du Rhône et qui sont intéressés par les producteurs et éleveurs locaux, il existe une coopérative des conchyliculteurs (huîtres) de Port St Louis, la coopaport.
La Mytiliculture (moules) existe traditionnellement à Port St Louis du Rhône.
Enfin, citons la saumoneraie St Martin installée à Pertuis depuis 2001: les saumons importés d'Ecosse sont garantis sans OGM ni alimentation par animaux terrestres.


Je suggère aux personnes désireuses de devenir végétariennes de bien s'informer sur ce qu'il convient de faire pour remplacer les protéines animales.


Les poissons que l'on peut manger en France sans mercure ni antibiotiques

Parmi les produits les plus intéressants parce que combinant la saveur salée et la nature tiède (yang):
- crevettes ( en plus elle a la saveur douce bénéfique à la rate et à l'estomac)
- moules
- anchois

Les huîtres sont salées et de nature "neutre", elles conviennent également.
Les algues sont de saveur salée et de nature froide.
Les coquilles, crustacés sont de saveur salée et majoritairement de nature froide à neutre; en hiver il est conseillé de les faire cuire, par exemple rapidement au Wok ou au four afin de tempérer leur nature parfois fraîche ou froide (même s'ils sont déjà vendues déjà cuites).
Les clams, tellines, coques sont de nature froide à fraîche, tout ce qui a une coque.
Les crabes, langoustines etc dont de nature froide à fraîche, tout ce qui a une carapace.
Afin de diminuer la toxicité éventuelle des coquillages, il est conseillé de les faire cuire avec du gingembre. Couper des lamelles de gingembre, enlever la peau grise, mixer puis pilonner et incorporer dans la cuisson.
La cuisson au wok est tempérée au contraire de celle au four qui est plus Yang.


"Tai Ji" où les quatre principes du Yin (en noir) et du Yang (en clair). le Yang qui correspond à la Lumière, à la croissance, doit être représenté dans le sens dextrogyre

Les cinq saveurs sont:
l'amer qui bénéficie au COEUR (vinaigre, café, thé, céleri, laitue)
le doux qui bénéficie à la RATE: la majorité des légumes, les "céréales", le miel, la viande de porc (le sang contenu dans les boudins et les rognons sont de nature neutre et de saveur salée), foie de boeuf...
l'acide qui bénéficie au FOIE: vinaigre, les fruits type abricots, pêche, cerise, ananas, tomate, les fromages..
le piquant qui bénéficie au POUMON: céleri, origan, chou rave, menthe, radis, fenouil, gingembre, ail, oignon etc...
le salé qui bénéficie au REIN (voir plus haut)

Les cinq éléments correspondent aux cinq organes et aux cinq saveurs
Généralement, la MTC préconise que l'assiette principale contienne les cinq saveurs. A défaut, nous devons équilibrer et veiller à obtenir les cinq saveurs dans la journée.
La saveur amère est la plus rare quant à la quantité de produits.
Donc si vous n'aimez pas le céleri, vous pouvez opter pour du thé.
Ici, j'attire votre attention sur l'aspect diurétique du thé qui à force peut léser les reins: en vérité, nous devons boire l'équivalent d'une boule contenant des feuilles de thé dans 1 litre d'eau et non une boule par MUG (comme c'est souvent le cas) afin de tempérer cet effet diurétique.
Le thé est, par ailleurs, contre indiqué pour les personnes en anémie ferriptive.
J'ignore si le Roibos contient la saveur amère.


Glossaire
(1) La nature d'un aliment concerne son effet thermique et physiologique dans le corps après son ingestion.
Cela ne concerne pas sa cuisson.
Par exemple le concombre est de nature fraîche tout comme la viande de canard.

(2) Qi traduit par énergie mais qui concerne plus directement le souffle, la respiration. Par suite le Qi désigne tous les échanges qui ont lieu dans le corps, toutes les variables physiologiques étant entendu que celles ci sont issues de diverses transformations chimiques, mouvements etc..
Le Qi est de type yang, il est issu de la transformation du Yin par ce Yang.