Translate

vendredi 27 janvier 2017

Cancer et Médecine Chinoise

Préambule: cet article a pour objectif de vous donner des informations générales sur les compétences de la Médecine Traditionnelle Chinoise en tant que soin complémentaire pouvant être associé aux traitements classiques anti-cancéreux proposés en Médecine Occidentale.
Elle ne remplace pas les traitements suivis en oncologie.
Sa vision unique et synthétique de l'être humain peut toutefois aider le corps à mieux supporter les traitements nécessaires mais souvent "lourds" proposés en cancérologie.
Le corps et l'aspect "psychologique" étant intimement liés en Médecine Chinoise, il va s'en dire que ses impacts seront aussi bénéfiques notamment sur la qualité du sommeil et l'humeur en général bien que les séances en médecine traditionnelle chinoise ne remplacent pas non plus un travail en psychothérapie.
Elle permet également d'atténuer les effets secondaires inhérents à ces types de traitements.
N'est abordé que la médecine traditionnelle chinoise.
Les professionnels trouveront les sources et les références en fin d'article.


Cellules humaines, crédit photo: Dreamstime


L'O.M.S (organisation mondiale de la santé) indique que "le cancer est à l'origine de 20% de décès en Europe.
Le cancer est la cause la plus importante de décès et de morbidité avec 3 millions de nouveaux cas décelés par an et 1.7 millions de personnes qui en décèdent par an.
Il se place juste derrière les maladies cardio-vasculaires.
Le cancer peut être évité dans beaucoup de cas, et pour cela, déceler des stades précoces améliore grandement les chances d'en guérir.
On peut prévenir au moins 1/3 des cancers.
Les cancers du sein, colorectal et cervical peuvent être guéris à condition de les déceler très tôt.
L' O.M.S/Europe assiste les pays de la région Européenne pour développer des programmes nationaux afin de contrôler le cancer.
L'agence internationale de recherches sur le cancer (I.A.R.D) et l' O.M.S combinent leurs compétences afin de développer des stratégies de prévention et de contrôle du cancer.
Globalement, plus de 70% des décès liés aux cancers de tout type se passent dans les pays à faible revenus ou revenus moyens ayant peu de ressources pour faire de la prévention, poser un diagnostic et traiter les cancers.
Néanmoins, malgré cela, ces pays peuvent mettre en place les quatre principes de bases pour contrôler le cancer: prévenir, déceler très tôt, diagnostiquer et traiter ainsi que faire des soins palliatifs.
Cela permettrait d'éviter et surtout de traiter beaucoup de cancers et d'améliorer les soins palliatifs". (1)

Une définition du cancer:
"L'être humain est constitué de milliards de cellules qui se développent, remplissent une fonction puis meurent de façon programmée.Un cancer survient à partir d'une cellule normale altérée par un certain nombre d'anomalies – des mutations – qui ne sont pas réparées par les processus habituels. La cellule devient anormale et, si elle n'est pas détruite, se multiplie pour former une tumeur." (2)
En médecine Occidentale, les causes les plus souvent impliquées  sont (3):
 - âge
- facteurs héréditaires (et familiaux)
- alimentation
- exposition à des substances cancérigènes
- soleil
- irradiation
- consommation alcool et de tabac
- hormones
- terrain immuno-déprimé
- inflammation chronique
- obésité
- agents infectieux


Le livre "Nei jing" (4) mentionne le terme de "Zhong Liu" auxquel on peut associer les idées de: lourd, grave, accumulation, poussée forte.
Le terme "Ai Zheng" est apparu en 1171 après J._C est le terme générique désignant le mot "cancer".
Il contient le même idéogramme que "Zhong": gonflement.
Il y a les idées d'accumulation, de lourdeurs: accumuler les cellules malignes et des facteurs émotionnels.
Les cancers font partie des "Zhong Liu" c'est-à-dire des gonflements, grosseurs allant du kyste, masse, furoncles, abcès à des cellules cancéreuses.
C'est pourquoi la médecine traditionnelle chinoise s'attache à faire circuler Qi et sang (*) car tout blocage entraîne des problèmes de santé plus ou moins bénins.
(*) voir définitions dans le paragraphe " explications"


En Médecine traditionnelle chinoise, plusieurs facteurs sont décrits comme pouvant être à l'origine des cancers.
- les excès climatiques (Chaleur, feu, canicule, humidité, sécheresse, froid et vent) font partie des "causes externes"
Les causes mi-externes, mi internes comme:
- l'alimentation
- Rayonnements (solaires, terrestre etc...)  et radioactivité
- Qualité de l'air
- traumatismes (chutes etc..)
- les causes internes comme les émotions.


copyright Alice Tamaccio- Création Fabrice Mélis


Explications:
Les excès climatiques [et non le climat en lui-même qui est ce qu'il doit être ] favorisent la pénétration des "Xie qi " dans le corps, ce que nous connaissons globalement de nos jours comme les virus et les bactéries.
Cependant, ces Xie Qi ne peuvent entrer que parce qu'il y a une faiblesse ou qu'ils sont virulents.
De même, si ce n'est pas bien soigné ou que c'est récurrent, ils peuvent encore "circuler" et se combiner en des formes plus sévères impliqués dans le processus de "Zhong Liu".
Les chapitres 2 et 3 du Su wen (5) indiquent toute une série de mesures de préservation de la santé en regard des saisons en incluant le rythme de vie, la durée du sommeil, les émotions ou état d'esprit  etc...
Toute la médecine traditionnelle chinoise sous-tend la compréhension des phénomènes naturels   selon la notion de Qi, Yin et Yang.
Le Qi (traduit par énergie) concerne la respiration: l'enfant vient au monde en inspirant -et en jetant son premier cri- et meurt plus tard dans son dernier souffle.
Le Qi est de nature "Yang".
Plus concrètement, le Qi-énergie concerne tous les paramètres dont le corps a besoin pour fonctionner harmonieusement, c'est-à-dire dans son équilibre propre: ph sanguin, influx nerveux, hormones et rétro contrôle hormonal...
Il comprend tous les systèmes d'informations du corps.
Le Yin correspond par exemple au sang, aux liquides organiques sueur, lymphe, liquide séminal etc..] à ce qui est nutritif, dense, sans mouvement.
Le Yang correspond au "mouvement" (par exemple le phénomène de digestion ou d'expulsion des selles etc..), à la chaleur (par exemple la température corporelle), au système immunitaire etc...
Le Yin a besoin du Yang pour être transformé, transporté et le Yang a besoin du Yin pour être produit.
Pour les anciens, il était important de se préoccuper des maladies avant d'être malade, sachant qu'une maladie (même de faible intensité si répété souvent) ou de grande intensité (par exemple sur le moment) peut faire des avancées considérables dans le corps mais aussi avoir des impacts négatifs sur l'état psychique de la personne.
En effet, pour la médecine chinoise, le terrain de la personne détermine le genre de maladie, pathologie, affection qu'elle risque de développer.
En effet, si une personne a déjà un profil de type "chaleur  interne" (par exemple des états inflammatoires, un état nerveux, une soif persistante), elle va être susceptible de développer une affection de type chaleur, que celle-ci provienne par exemple de l'usage intempestif de la climatisation (air sec, la climatisation est considérée comme du Vent-sécheresse) ou d'une consommation de tabac: le tabac assèche (c'est une chaleur toxique).
L'organe Poumon est très fragile, il craint autant la chaleur, la sécheresse que le froid et cela va sans dire la pollution atmosphérique et autres expositions potentiellement cancérigènes. (6)

L'apparition des "agents pathogènes" signent la rupture de l'équilibre chez l'être humain.


L'équilibre est la grande affaire de la 
Médecine Traditionnelle Chinoise.

Et plus particulièrement, la santé EST l'équilibre et non des "aspects" à éradiquer (par exemple, la flore intestinale composée de microbes est nécessaire au bon fonctionnement de notre système immunitaire).

La Médecine Traditionnelle Chinoise développe la notion de Zhen Qi [énergie correcte]: c'est elle qui s'oppose aux Xie-Qi [traduits par agents pathogènes]. (7)
C'est justement sur cette énergie et sur la capacité du corps à mieux supporter les traitements anti-cancéreux que la MTC peut agir.
La Médecine Chinoise a toujours souligné l'extrême importance de la nutrition non seulement pour faire fonctionner le corps [et le cerveau] mais aussi pour développer une meilleure capacité de se défendre contre les agents pathogènes externes.
Lorsque l'on est atteint d'une maladie comme le cancer, savoir se nourrir pour tonifier ce qui fait défaut et éliminer l'excès (8) est primordial.
La séance de médecine traditionnelle chinoise prend en compte tout cela: le soin en lui-même (stimulation des points d'acupuncture) et conseils en hygiène de vie dont la nutrition est un des éléments clés.

Les émotions sont également une des portes sensibles d'entrée des maladies en général.
En effet, les émotions fortes ( la colère comme la tristesse extrême) ou les émotions mal digérées, assimilées pour ce qu'elles sont c'est-à-dire seulement des informations sur notre perception du monde ) bloquent les flux de Qi et de sang et les organes auxquelles elles correspondent (9).
En effet en MTC chaque organe et entraille en correspondance sont liés à une émotion par exemple le coeur est lié à la Joie, le Foie à la colère parce que tout est décrit d'une manière dynamique si on se réfère aux notions de Yin et de Yang.
Le foie  a une énergie ascendante, plutôt yang qui correspond à la colère d'apparition souvent subite, vive, explosive.
Le Poumon est lié à la tristesse, inquiétude, son énergie est plutôt Yin, dirigée vers le bas (descendante) etc...
En MTC il n'y a pas de séparation du monde "mental" et du monde corporel. A preuve, de nombreux points d'acupuncture ont une action "sédative" ou une action psycho-émotionnelle comme certains points de la rate et de l'estomac [ en lien avec des problèmes digestifs mais d'origine émotionnelle].


Une aide appréciable dans les effets secondaires des traitements anti-cancéreux.

Sans faire une liste exhaustive, de nombreux essais cliniques (10) montrent que l'acupuncture est bénéfique pour 
- calmer les nausées notamment avec l'usage du point Nei Guan, nommé 6 E.C*
- induire une meilleure qualité du sommeil
- atténuer les sensations de fatigue
- permettre une meilleure "gestion des émotions"
- stopper la perte de poids et améliorer l'appétit, la digestion, l'assimilation des aliments et permettre ainsi une meilleure récupération (**)
- améliorer la résistance aux agents infectieux externes (***)
- anxiété
- douleurs
-diarrhées ou constipations
(*) le choix des points d'acupuncture est établi en fonction du Bian Zheng Lun Zhi ou bilan énérgétique chinois
(**) la Médecine Traditionnelle Chinoise souligne que la qualité de nos défenses naturelles dépendent en partie de la qualité de notre alimentation notamment parce que le méridien du Poumon ( qui gère la diffusion de l'énergie défensive Wei qi)  s'implante dans l'estomac
http://toutsurlamedecinechinois.blogspot.fr/2013/12/wei-qi-le-souffle-energie-defensif.html
(***) l'acupuncture est réputée pour faire cela: http://toutsurlamedecinechinois.blogspot.fr/2015/10/lacupuncture-est-efficace-pour-reguler.html







De manière précise, pour une personne souffrant d'un cancer "alpha" et présentant des nausées, des oedèmes, de la difficulté à uriner, la stimulation des points d'acupuncture permettra de dégager la vessie, mieux faire circuler l'eau du corps, atténuer voire faire disparaître les nausées, bref redonner un confort de vie non négligeable dans cette situation.
Il existe également des points pour diminuer les diarrhées ou au contraire favoriser l'évacuation des selles.
Il existe également des points permettant de protéger le coeur- qui peut être touché suite à cette maladie ou à cause des effets secondaires des traitements.
La phytothérapie chinoise peut être également employée pour aider à réguler les enzymes du Foie ainsi que les globules rouges, blancs et les plaquettes (ne chercher pas sur Internet adressez-vous plutôt à un(e) spécialiste).
Évidemment, tout ceci devra être fait en collaboration étroite avec l'équipe de médecine occidentale.


Prévention?

Le cancer est d'origine multi-factorielle que ce soit suivant les critères de la médecine occidentale ou les critères de médecine traditionnelle chinoise.
Globalement, on peut dire que puisque les cancers appartiennent à la catégorie des gonflements, accumulations, l'acupuncture (*) est une des techniques les plus appropriées pour mettre en mouvement tout ce qui s'accumule (attention nous parlons bien d'agir avant apparition) ainsi que les Tui-nas (*).
(*) suivant le Bian Zheng Lun Zhi

Ensuite, l'hygiène de vie est primordiale.
Le stress affaiblit le corps et l'esprit aussi, c'est une des portes d'entrée à surveiller:
Activité physique quotidienne au grand air (type marche à bonne allure suivant votre condition physique, jogging) ou vélo d'appartement si pas de possibilité de vous aérer. ...Bref transpirer, évacuer les "toxines" (**);
Il vaut mieux un peu d'activité physique TOUS LES JOURS qu'une séance de 2 heures de "quelque chose" en fin de semaine.
Evacuez les toxines TOUS LES JOURS.
(**) Tan en MTC. Le Tan peut se combiner en Tan-Feu, Tan-froid etc....

De manière globale, après 45 ans, manger à 80% de satiété des produits frais et de bonne qualité, modérer fortement la consommation voire supprimer l'alcool (**) moins de laitages à base de lait de vache au profit d'autres apports etc...Voyez ceci avec un(e) praticien(ne) en Médecine traditionnelle chinoise ou un(e) spécialiste en médecine douce.
(**): alcools et tabacs ne sont indispensables, loin de là!

L'hygiène de vie "mentale" est aussi importante: méditation pour retrouver recul face aux événements de la vie, concentration et calme intérieur,
activités artistiques vous mettant en valeur, 
rompre le quotidien en se faisant du bien (une séance par mois de bains à remous, sauna et hammam si pas de contre-indications par exemple) etc...


En conclusion
La MTC est une médecine ancestrale connue depuis au moins 2500 ans.
Elle s'est construite autour de médecins fins observateurs de la vie, de ses processus dynamiques. Ils n'hésitaient pas à parcourir les immenses territoires de l'Empire du Milieu afin de parfaire leurs connaissances et ainsi de les transcrire et de les propager.
La Médecine traditionnelle chinoise a acquis très tôt ce que nous nommons des spécialités en passant par la "diététique", la "gynécologie", l"obstétrique", la "dermatologie", la "chirurgie" etc...
Nous lui devons les premiers dossiers "médicaux", les premières prophylaxies ("vaccination contre la rubéole au 8ème siècle après J._C), les premières chirurgies avec anesthésie (endormissement et réveil) à base de plantes, une première encyclopédie des substances et plantes médicinales...
Rapidemment,elle a pu ainsi se structurer en écoles avec passages des examens devant l'Empereur.
Aujourd'hui, elle peut s'inscrire parfaitement dans une logique de "médecine intégrative" en partenariat actif avec notre médecine occidentale (classique ou homéopathie).
Elle permet dans les cas de cancers de renforcer la résistance du corps aux traitements et donc d'aider ceux-ci de manière indirecte notamment par stimulation des points connus comme résistants aux agressions externes (excès climatiques, pollutions, effets secondaires des traitements).
Ses actions sédatives aident à mieux récupérer "moralement".
Par ses conseils avisés sur l'alimentation, l'hygiène de vie, elle permet également d'améliorer la capacité de résistance du corps et du "mental".
En général, une séance dure de 45 minutes à une heure, ce qui permet de pouvoir aborder tous ces aspects et de redonner une chance au facteur "humain".



Contact avec l'auteure: tamaccioalice@gmail.com
Vous pouvez partager ou copier le texte à condition de mentionner la source: toutsurlamedecinechinois.blogspot.fr


Sources:
(1) http://www.euro.who.int/en/health-topics/noncommunicable-diseases/cancer/cancer
(2) http://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Qu-est-ce-qu-un-cancer/Dysfonctionnement-de-la-cellule
(3) https://www.cancer.gov/about-cancer/causes-prevention/risk
(4): Le Huang Di Nei Jing est un des plus anciens textes médicaux connus; il a été écrit sous la période des Royaumes combattants (-200 av J._C, 200 ap.J_C.) et contient de précieux conseils sur l'hygiène de vie, l'apparition des maladies etc...
(5) le Su wen est la première partie du Huang di nei jing. Le Nei jing est composé du Su Wen et du Ling Shu.
(6) http://www.cancer-environnement.fr/83-Cancer-du-Poumon.ce.aspx
(7) Zhen qi produit Wei Qi, Jing Qi et Ying Qi
(8) la MTC raisonne suivant ce qui est en insuffisance et ce qui est en excès et applique les principes de tonification de ce qui manque (par exemple mauvaise circulation sanguine, frilosité etc..) et dispersion de ce qui est en excès (par exemple microbes, gonflements, écoulement nasal etc..)
(9): chapitre 8 du Ling shu "En acupuncture, toute méthode doit d'abord se fonder sur la vitalité [shenqi] du malade. Le sang, les vaisseaux [méridiens], le souffle nourricier, le Qi, le Jing et l'esprit sont thésaurisés dans les cinq organes..] Volume 1 Milsky et Andrès, édition la tisserande.
(10): http://toutsurlamedecinechinois.blogspot.fr/2014/03/acupuncture-et-cancer-premiere-partie.html



Autres articles du Blog en rapport avec les thèmes abordés ici:

Sur l'énergie défensive et l'alimentation (texte Ling Shu)
http://toutsurlamedecinechinois.blogspot.fr/2013/12/wei-qi-le-souffle-energie-defensif.html
Sur le rôle de l'acupuncture dans la stimulation du système immunitaire (essais cliniques)
http://toutsurlamedecinechinois.blogspot.fr/2015/10/lacupuncture-est-efficace-pour-reguler.html
Essais cliniques cancer et acupuncture
http://toutsurlamedecinechinois.blogspot.fr/2014/03/acupuncture-et-cancer-premiere-partie.html
http://toutsurlamedecinechinois.blogspot.fr/2014/03/acupuncture-et-cancer-deuxieme-partie.html