Translate

lundi 26 juin 2017

Le concombre, mon aide minceur

crédit photo Dreamstime


Originaire d'Inde, le Concombre (Cucumis sativus) est cultivé en Europe depuis au moins treize siècles.
Pour accéler sa maturation, un astucieux jardinier de Louis XIV inventa sa culture sous abri.
Il appartient à la famille des cucurbitacées comme les courgettes, les courges, citrouilles, potirons et melons.

Les cinq éléments. A chaque organe correspond une saveur. La Terre correspond au couple  rate/estomac dont la saveur est le "doux"


Selon les principes de la nutrition chinoise, sa saveur est douce et sa nature est fraîche.
Ses méridiens destinataires sont l'estomac et la vessie.


C'est une excellente aide pour favoriser la production des liquides organiques et rafraîchir en ces temps de canicule.
En effet, ces principales indications sont "clarifier la chaleur et arrêter la soif".
Il aide également à mieux faire circuler l'eau stockée de façon excessive dans le corps (rétention d'eau, ralentissement urinaire).
Dans les hopîtaux chinois, dans le cadre de séances d'acupuncture à visée amincissantes, il n'est pas rare que les médecins conseillent des régimes alimentaires spécifiques dont le concombre fait partie.
Diverses études scientifiques ont montré que le concombre a un effet hypotenseur mais aussi qu'il fait baisser le cholestérol, les triglycérides et le taux de sucre sanguin chez les personnes diabétiques.


Il peut être consommé cru, bouilli, braisé, en soupe et sous forme de jus.
En général, on le fait dégorger pendant au moins une heure en le découpant en fines lamelles et en le saupoudrant de sel marin.
Les épices aident également à bien le faire digérer.

Quelques recommandations selon les principes de la médecine chinoise:
Comme tous légumes et c'est aussi frais pour les fruits, évitez de consommer les produits qui sortent directement du frigo: attendre au moins dix minutes avant de les déguster.
Il vaut mieux éviter de les consommer également avec des glaçons comme on le voit de plus en plus.
Dans les deux cas, cela affecte directement l'énergie de la rate et de l'estomac (maux de ventre, stagnation des aliments par mauvaise assimilation, accentuation de la rétention d'eau) surtout si la personne a déjà des problèmes de digestion avec les crudités.
Les personnes qui digèrent mal les crudités (de nature froide et humide) ont des ballonnements, des gazs, des selles molles et voient leur frilosité accentuée après ingestion des aliments.
Dans ce cas, elles devront limiter leur consommation de crudités ou consommer les légumes ou fruits (tomates) autrement (bouillis ou en wock etc..)
Les femmes souffrant de règles douloureuses avec frilosité et sensations de froid au niveau du bassin doivent éviter la consommation du concombre durant cette période.
Les personnes sujettes aux mucosités blanchâtres (nez qui coule, présence de glaires blanches dans la gorge, et autres écoulements de couleur blanchâtre hors du corps) éviteront également sa consommation à cause de la nature fraîche et humidifiante qui ne ferait qu'accentuer ces déséquilibres.
Dans tous les cas, observez-vous pour connaître quelles sont vos capacités digestives par rapport aux aliments et à leur mode de préparation.


Idées de recettes:
Salade de concombre avec yaourt (on peut remplacer par crème de soja)
Velouté de concombre au lait de coco et à la menthe fraîche
Jus de concombre (avec extracteur de jus) 
Salade concombre, tomates, menthe fraîche et huile d'olive...
Soupe de concombre à la roquette...

Autres articles traitant de nutrition:
http://toutsurlamedecinechinois.blogspot.fr/2016/07/salades-et-recettes-de-lete-aux-cinq.html
http://toutsurlamedecinechinois.blogspot.fr/2016/05/nutri-tao-de-lete.html
http://toutsurlamedecinechinois.blogspot.fr/2016/06/nutri-tao-de-lete-2.html


La nutrition selon les principes de la médecine traditionnelle chinoise est avant tout une aide pour apprendre à s'alimenter selon le bilan énergétique posé lors de la séance avec le(la) praticien(ne) en médecine chinoise.
Ce bilan tient compte de votre état du moment et des saisons.




Sources
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27886382 (étude sur la baisse de cholestérol par ingestion de graines de concombre)https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27340622 (effet protecteur du concombre sur les complications dues au diabète)
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23493930 (ici sur le taux de glucides)