Translate

mercredi 1 mars 2017

Cosméto Bio et Végan, j'en veux encore!

Cet article est consacré aux cosmétiques naturels, certifiés biologiques et non testés sur les animaux, utilisant des ingrédients « végan » c’est-à-dire ne contenant aucun produit animal (ni cire d’abeille, ni poils pour les pinceaux) et aussi aux produits ménagers naturels.
Comme d'habitude, vous trouverez les sources en fin d'article.
L'article ne prétend pas être exhaustif: c'est au consommateur de faire attention à ce qu'il achète.
Vous pouvez partager cet article à condition d'en mentionner la source: toutsurlamedecinechinois.blogspot.fr

Nikolay Petlok, crédit photo: Dreamstime


La peau « Pi » est notre première barrière nous protégeant de l’extérieur.
Elle est aussi l’enduit de notre maison, notre âme.
Elle est reliée au poumon, organe noble, premier ministre du cœur selon la médecine traditionnelle chinoise.
La peau, les poils permettent de nous réchauffer et de nous protéger.
Les pores de la peau permettent d’humidifier la peau lorsqu’il fait chaud par le mécanisme de transpiration.
Le poumon est le maître de l’énergie de par sa production et sa régularisation (par la respiration).
Le Poumon inspire l'air "pur" c'est-à-dire le dioxygène et expulse l'air impur c'est-à dire le dioxyde de carbone.
Voir cette vidéo sur la respiration: https://www.youtube.com/watch?v=tdWQjI4e4g4

Le Poumon est la "source supérieure de l'eau": il régit la mise en mouvement, la diffusion et l'élimination des liquides organiques.
Le Poumon diffuse l'eau dans tout le corps comme une brume afin de nourrir, humidifier et protéger les organes et les tissus.
Le poumon élimine aussi l'eau déjà utilisée grâce à la respiration et la transpiration.
Il impulse le mouvement de sortie du gros intestin.(1)


Le poumon est un des organes les plus fragiles du corps humain.
D'après la médecine traditionnelle chinoise, il est particulièrement sensible aux agressions extérieures comme les variations climatiques (en particulier si elles sont brusques et combinées à un "déficit" interne), la pollution et l'utilisation (abusive) de la climatisation pour ne citer que les plus communes.


Par exemple, imaginons une personne ayant tendance à avoir la peau sèche, facilement agressée par le vent ou la chaleur sèche.Le déficit interne de cette personne (manque d'eau dans les tissus) va se combiner avec les facteurs déséquilibrants externes: le vent assèche davantage et la chaleur sèche aussi.
C'est la même chose si cette personne utilise la climatisation réversible (air sec).
La pollution atmosphérique est également un facteur non négligeable pour déclencher certaines maladies.
Le CIRC la met en avant dans l'apparition de certains cancers du Poumon.
"Les résultats concernant la cancérogénicité de la pollution atmosphérique en tant que mélange, et des matières particulaires spécifiquement, sont remarquablement cohérents dans les recherches épidémiologiques, les études sur le cancer chez l’animal de laboratoire, ainsi que dans un large éventail d’études mécanistiques relatives au cancer. En particulier, un risque accru de cancer du poumon a été observé de façon systématique dans des études cas-témoins et des études de cohorte portant sur des millions de personnes et des milliers de cas de cancer du poumon en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. Les études les plus étendues et les plus informatives étaient une analyse d’ensemble de données provenant de dix pays européens et une vaste étude de cohorte menée à travers les Etats-Unis" (2)

Les perturbateurs endocriniens (molécules chimiques) interférent avec nos hormones.
Ils provoquent des diabètes, de l'infertilité, de cancers (5) et des altérations du système cérébral.
Ces perturbateurs ainsi que certains allergènes, émulsifiants et conservateurs entrent dans la composition de cosmétiques "standards": des crèmes pour le visage, les fonds de teint, les B.B crêmes, les shampoings, les crèmes solaires, les vernis à ongle, les déodorants, les produits pour le bain et le corps.
Or ces molécules entrent directement dans le sang, la barrière cutanée étant relative.
Mais aussi, les aérosols (micro-gouttelettes, les désodorisants, les PVC et les produits à nettoyer sont tout aussi dangereux suivant les molécules qui les composent (3), (4).

Pour nettoyer la maison, rien de tel que du bicarbonate de soude, du vinaigre et du savon noir (6)
Or, l'Europe peine à donner une définition officielle précise des perturbateurs endocriniens, retardant une réglementation efficace (7)

En attendant, prudence est mère de sûreté et en particulier pour les femmes enceintes. (8)


Lorsqu'on regarde une planche des points d'acupuncture, on s'aperçoit que le visage est traversé par les méridiens de l'estomac, de l'intestin grêle, du gros intestin, de la vésicule biliaire, de la vessie, du triple foyer, du Du mai, du Ren mai...
Le gros intestin est lié au poumon dans sa relation interne-externe.
Le Ren mai est le réservoir du yin tandis que le Du Mai est le réservoir du Yang.
Les méridiens Gi, IG, VB, Vessie, TF, E sont ceux des viscères ayant un rapport direct avec ce que nous mangeons et expulsons ( à part le triple foyer).
L'être humain, selon la vision de la médecine chinoise, réagit avec et en fonction de son environnement.
L'environnement doit être compris au sens large: environnement physique, alimentation, respiration et bien sûr ce que nous mettons sur notre peau.
L'enduit c'est notre protection contre l'extérieur, ce qui nous sépare physiquement de l'autre.
Le poumon avec l'énergie défensive Wei qi gère l'ouverture et la fermeture des pores de la peau.
De plus, le Jing stocké dans les reins se compose aussi d'une part emmenée par l'alimentation.
Donc il n'est pas sot de faire attention à ce que l'on passe sur la peau.

A l'heure actuelle, les produits cosmétiques biologiques et végan sont réputés pour être parmi les plus sains à part si vous les faîtes vous-même bien sûr.
Par exemple, remplacer sa crème de jour et ou de nuit par une huile végétale biologique, de première pression à froid est une alternative remarquable. 
Lire ici pour faire ses produits de soin (en bas de l'article):
 --> http://toutsurlamedecinechinois.blogspot.fr/2016/03/les-produits-soins-beaute-faire-soi-meme.html 

Les cosmétiques biologiques ne contiennent à minima pas de paraben, ni de silicone par exemple et ils sont à base d'huiles essentielles et d'huiles végétales(9).
https://vacradio.com/les-produits-cosmetiques-sont-ils-dangereux/
Les produits dits "végan" ne contiennent pas de produits animaux comme la cire d'abeille, la lanoline, les poils d'animaux pour les pinceaux (10) (11)  etc...
De plus, et c'est pour moi un argument de taille, ils ne sont pas testés sur les animaux. (12), (13)
Lire ici: http://laptitenoisette.com/2017/01/passer-aux-cosmetiques-sans-test-sur-les-animaux-cest-possible/

Il est complètement fou de penser qu'au 21 ème siècle, malgré les progrès et les tests extrêmement fiables sur les cellules souches comme tests alternatifs, l'industrie cosmétique continue de martyriser et de sacrifier des millions d'êtres vivants pour justement nous apporter plus de confort et de beauté.
Il y a un non-sens et une incohérence évidentes.
Bien sûr, ces produits doivent posséder un label qui garantit un certain nombre de critères.
En effet, la grande distribution y a déjà vu un nouveau marché et a donc obtenu des critères à la baisse dans la qualité des ingrédients.

Le prix est souvent invoqué pour ne pas acheter ce genre de produits.
C'est vrai que ces produits sont plus chers, cependant, le flacon pompe étant moins "généreux", les produits étant de meilleure qualité (moins de tensio-actifs dans les shampoings, les crèmes de jour s'étalent mieux par exemple), ils durent plus longtemps.
Ensuite, c'est toujours la même chose: que mettons en avant ? consommer ou la qualité?
Enfin, gageons que si la consommation de produits bio se démocratise, les prix suivront normalement une correction à la baisse.
Comme toujours, mieux vaut privilégier des petites marques "familiales" qui ont fait leur preuve que des marques "classiques" qui se mettent au "bio" (14) et (15)
Les ingrédients Végan et biologiques avec des labels sérieux permettent également de respecter les ressources de notre planète, bien mise à mal depuis l'ère industrielle.

Crédit image: Alice TAMACCIO


Sources:
(1): Fondements théoriques de la médecine chinoise, Tome1, Institut Chuzhen
(2)http://www.cancer-environnement.fr/404-Pollution-atmospherique.ce.aspx
(3) https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-cosmetiques-des-substances-indesirables-dans-400-produits-n24514/
(4)https://www.quechoisir.org/actualite-cosmetiques-leurs-composes-passent-dans-le-sang-n6847/
(5)http://www.cancer-environnement.fr/274-Perturbateurs-endocriniens.ce.aspx
(6): Laurent chevalier: "conseils anti-toxiques"
(7) http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/02/28/perturbateurs-endocriniens-nouvel-echec-a-bruxelles_5087021_3244.html
(8) http://www.pourquoidocteur.fr/Femme/17530-Perturbateurs-endocriniens-les-femmes-enceintes-ignorent-les-risques
(9) http://madame.lefigaro.fr/beaute/la-cosmetique-bio-cest-quoi-010115-1410

Pour vous y retrouver dans les labels "bio"(texte en Francais)
(10) https://www.vegan-mania.com/fr/content/12-non-teste-sur-les-animaux-labels-et-certifications
(11) http://www.generationscobayes.org/nos-actus/le-top-7-des-labels-bio-en-cosmetique-quand-ton-body-te-dit-merci

(12) Site indépendant qui fait le point sur toutes les marques cosmétiques (ou presque toutes) y compris celles qui ne testent plus en Europe mais qui sont implantées en Chine où là les tests sur animaux sont effectués.
http://laptitenoisette.com/2017/01/passer-aux-cosmetiques-sans-test-sur-les-animaux-cest-possible/

(13) Et du même site sur la législation Européenne concernant les tests sur les animaux
http://laptitenoisette.com/2016/01/tests-sur-les-animaux-12-comprendre-la-legislation-europeenne/

(14) http://libredagir.fr/bio-industriel-quand-le-bio-se-fait-business/
(15) http://www.lsa-conso.fr/les-cosmetiques-bio-s-enracinent,220680
https://vacradio.com/les-produits-cosmetiques-sont-ils-dangereux/